Pourquoi miser sur le gros retour de Joakim Noah?

Jusqu'à 100€ de Paris Gratuits

Profitez de l'Offre !

C’était la soirée des surprises hier, mercredi 5 décembre 2018, dans l’univers de la NBA et plus particulièrement grâce au retour gagnant de Noah, qui marquera les esprits pour son retour en grande pompe. Une journée qui poussera également des cadors du panier à s’enflammer.

Le retour de Joakim Noah

Il est incontestable de dire que l’attente fût longue avant de revoir ce dernier sur le parquet. Mais si le passé de Noah est parsemé d’erreurs, comme nous vous le rappellerons un peu plus bas de notre article, il ne fait aucun doute que son retour sur le parquet a plutôt agité l’univers du basket, si on en juge les cotes sur les sites de paris sportifs en ligne.

Il aura effectivement fallu patienter onze mois avant de retrouver Joakim Noah faire son grand retour en NBA. Mercredi, il signera un très beau match qui vaudra même la victoire de sa nouvelle équipe de Memphis. Une très belle rencontre et une jolie journée de championnat qui nous permettra également de profiter d’un parterre de stars, dont Stephen Curry en tête, qui a littéralement enflammé les parquets et surtout affolé les statistiques sur des sites comme Circus.

Il aura suffi tout juste d’un peu plus de vingt-quatre heures à Noah pour rencontrer ses nouveaux coéquipiers et faire ses débuts fracassants sous le maillot des Grizzlies. Même si le nouveau N.55 de la franchise du Tennessee a été limité à treize minutes de jeu, cela ne l’a pas empêché de tout donner sur le terrain et de finir en fait officiellement sa première rencontre, depuis le 23 janvier 2018, avec quatre points (2 sur 5 au tir) et trois rebonds. Même si le score est timide, il faut bien avouer que son apport est loin d’être passé inaperçu lors de cette victoire de Memphis face aux Los Angeles Clippers (96-86).

J.B. Bickerstaff, son nouvel entraîneur se réjouira même : « Dès qu’il est entré en jeu, tout le monde a senti sa présence, les joueurs, le public, il a cette énergie et cette intensité dans son jeu, c’est un bon début. ».

Un premier match plein de sens

Mais il faut dire que ce premier match, avec ce qui est ici sa troisième équipe NBA, marque pour Noah plus qu’une simple victoire. C’est en fait le signe d’une fin de période douloureuse : celle de son échec retentissant avec les New York Knicks qu’il avait alors rejoints en 2016 en signant un contrat mirobolant de 72 millions de dollars sur une durée de 4 ans.

Mais le sportif reste humble et expliquera au sujet de son retour : « Ça a été long, un an loin des parquets, je suis simplement heureux d’avoir retrouvé l’ambiance des vestiaires et de découvrir mes nouveaux coéquipiers dans un groupe à la philosophie défensive. Ils m’ont accueilli avec beaucoup d’amour, j’apprécie vraiment la chance qu’on me donne, c’est un privilège d’être de retour en NBA dans une telle équipe. ».

Une situation qui l’incite même à faire des promesses : « Je ne m’attendais pas à jouer si tôt, le coach m’a lancé dans la bataille, c’était tellement bon. J’ai vécu beaucoup de hauts et de bas dans ma carrière, c’est un euphémisme, je veux apporter mon expérience et aider l’équipe du mieux que je peux, des fois je ne jouerai pas beaucoup, mais je veux être le meilleur équipier possible. ».

Un passé à demi-teinte pour Joakim Noah

Certes il avait été titré de meilleur défenseur de NBA en 2014, mais cela ne l’a pas empêché de sortir de deux saisons calamiteuses durant lesquelles il a été blessé, mais aussi suspendu pour dopage et enfin exclu de l’équipe après une altercation avec son entraîneur. Quelques petits dérapages pas vraiment appréciés dans l’univers du sport…

Après avoir été mis à la porte de l’équipe de New York mi-octobre, il est alors resté deux mois sans équipe, bouclant ainsi plutôt tragiquement les 53 matchs en deux saisons, dont sept la saison dernière, qu’il avait à son compteur. Il se retrouve alors aujourd’hui dans une équipe qui peut viser les play-offs (6e, 14 v-9 d).

Dans les autres rencontres

Dans les autres rencontres de la soirée, on ne peut que se féliciter de voir le meneur de Golden State, Stephen Curry, confirmer alors que sa blessure aux ischio-jambiers n’était plus qu’un lointain souvenir. Il a tout simplement explosé en plein vol, submergeant radicalement les Cleveland Cavaliers qui n’ont rien vu venir (129-105) et en marquant pas moins de 42 points à lui tout seul.

Comme cela était largement attendu par les supporters et les parieurs en ligne sur des sites comme betFIRST, les retrouvailles entre Cleveland et Golden State, adversaires des quatre dernières finales NBA, ont vraiment viré à la démonstration des Warriors.

5€ Offerts à l'inscription

Profitez de l'Offre !