78 millions de retombés pour le GP de France

Jusqu'à 100€ de Paris Gratuits

Profitez de l'Offre !

L’année 2018 se termine bientôt et bien plus qu’une période de fête, cette période est également propice à l’établissement de certains bilans dans l’univers du sport. Il est l’heure de faire les comptes et le moins qu’on puisse dire, c’est que du côté du Grand Prix de France de Formule 1 les comptes sont loin d’être dans le rouge puisqu’on enregistre à ce jour 78 millions d’euros de retombées économiques. Un résultat qui s’est également fait ressentir également largement dans l’univers du pari sportif en ligne l’été dernier.

De fabuleuses retombées économiques

Le rapport vient de tomber et c’est donc un chiffre assez impressionnant qui fait la une de certains médias spécialisés dans l’automobile et plus particulièrement dans le milieu du sport auto comme notre portail. On apprend en effet que les retombées économiques et touristiques du Grand Prix de France de Formule 1, qui s’est déroulé tout l’été dernier et plus précisément, en juin, ont été chiffrées à 78 millions d’euros pour la Région Provence Alpes Côte d’Azur. Un secteur dans lequel les prévisions ont largement été dépassées comme l’annonceront ses responsables hier, jeudi 20 décembre 2018 à Toulon.

Il faut dire que l’on prend ces comptes très au sérieux dans l’univers de l’automobile, et on a donc fait appel à une grosse structure d’analyse pour établir l’audit sur l’impact économique de l’événement pour la Région. Cet audit a été en fait réalisé par le cabinet spécialisé Deloitte qui avait alors déjà estimé il y a deux ans de ça, fin 2016, qu’elles pourraient être de 65 millions. Un chiffre que la société avait alors basé par rapport à l’investissement de 14 millions mis sur la table par les collectivités locales.

Christian Estrosi, maire de Nice et président délégué de la Région, aux côtés du président actuel Renaud Muselier s’est félicité de ce résultat en déclarant : « Nos prévisions les plus optimistes ont été dépassées. ».

Un formidable résultat

Il faut savoir que sur les 78 millions d’euros d’impact économique total, l’impact direct est chiffré à 46 millions d’euros selon le Cabinet Deloitte qui tient à préciser que dans un même temps, 550 emplois ont été créés ou conservés à proximité du Circuit Paul Ricard et tout autour dans le département du Var.

On peut assurément dire qu’il s’agit ici d’un formidable résultat pour conclure ce qui était ici la toute première édition d’un Grand Prix de France depuis 2008. Il est important également de souligner le nombre de billets vendus : en effet, on comptabilise alors 74.000 billets vendus, en incluant les Pass 3 jours, dont 56.500 spectateurs extérieurs à la région ; et ce rien que pour le week-end des 22 et 23 juin.

Un GP qui brasse du tourisme

Mais il est important de détailler en fait ces revenus sont issus de différentes sources. Sur les 74.000 acheteurs de billets, 43.000 étaient en effet basés en dehors de la Région Paca. Des spectateurs qui sont alors venus en masse pour profiter d’un séjour moyen de 4,4 jours, alors que 13.500 fans étrangers ont passé quant à eux 5,6 jours en moyenne sur place.

Mais ce qui est encore le plus impressionnant dans l’histoire, c’est qu’on retrouve dans le Top 5 des visiteurs étrangers, des fans britanniques de Lewis Hamilton qui arrivent en tête du classement. Ils sont placés devant ceux du Bénélux qui ont fait le déplacement pour venir encourager Max Verstappen, et devant les Allemands venus soutenir Sebastian Vettel. On retrouve ensuite des touristes italiens venus supporter l’écurie Ferrari et de nombreux Américains.

Des résultats fiables et prometteurs

On a pu profiter également de résultats d’audience qui ont aussi été communiqués avec précision au court de ce résultat d’audit. C’est ainsi qu’on apprend que « 500 millions de téléspectateurs dans le monde, dont 3,5 millions sur Canal+ et TF1, un jour de Coupe du monde de football… » ont assisté à cette retransmission pour le plus grand plaisir de M. Estrosi qui n’en finit plus d’être satisfait de ce résultat, tout comme ceux qui ont misé sur la bonne écurie en juin et sur des sites de bookmakers comme Bet777 ou encore betFIRST.

Il faut dire que certains problèmes d’accès au circuit, qui ont en fin de compte rendu difficile la venue de nombreux spectateurs pris dans des embouteillages, n’ont pas été quant à eux évoqués lors de cet audit. Mais on sait également que cela a servi de leçon aux organisateurs qui ont annoncé que des mesures seraient prises au sujet de l’édition 2019 et qu’elles seront communiquées dès le début de l’année prochaine.

Une promesse tenue par M.Estrosi qui ne manquera pas également d’indiquer que des négociations sont également prévues en janvier pour examiner les termes du contrat de cinq ans avec Liberty Media, la société qui gère la F1.

Une occasion pour voir peut-être ce dernier se prolonger et vous permettre d’assister une nouvelle fois à un GP sur le territoire de nos chers voisins français ?

200% bonus jusuq'à 100€

Profitez de l'Offre !