Le PSG bat Liverpool et file en 8ème de finale

Premier dépôt 200% jusqu'à 80€

Profitez de l'Offre !

Grande surprise pour ceux qui suivent la Ligue des Champions hier soir, que ce soit du côté des supporters comme ceux qui misent chaque jour sur les scores ou les performances des équipes sur des sites comme Circus.

Paris vient en effet de signer l’exploit contre Liverpool et contre toute attente, et s’ouvre ainsi la voie des huitièmes alors qu’il était près de rejoindre les abîmes…Petit retour sur cette équipe de nos chers voisins français qui ne semble pas avoir dit son dernier mot en C1…

Un PSG qui revient de loin

Alors qu’il était tout simplement promis à un autre destin plus funeste et plus particulièrement aux abîmes, Paris s’est sublimé au meilleur moment de la compétition. Il vient de faire tomber un grand d’Europe en étant vainqueur de Liverpool (2-1) hier soir, mercredi 28 novembre 2018. Et il le fera avec efficacité au terme d’une prestation que l’on peut qualifier largement de haut niveau. Le club s’est donc ouvert mercredi la voie des huitièmes de finale de la Ligue des champions et prouve au reste du monde qu’il n’a pas encore dit son dernier mot.

Un PSG qui signe ici double coup vraiment parfait alors qu’il était jusqu’ici incapable de battre un club du gratin européen depuis septembre 2017, suite à son très gros succès 3-0 contre le Bayern Munich. Hier, le club parisien s’est tout naturellement offert la tête du vice-champion d’Europe sortant. Et il le fera dès la 13e grâce à un nouveau but de sa recrue Juan Bernat, et un de sa star Neymar à la 37e.

Paris arrive troisième de son groupe

Mais cette victoire est pleine d’espoir et surtout de conséquence. En effet, Paris parvient à décrocher depuis hier une place qui lui semblait inespérée il y a encore quelques semaines de ça. Confortablement installé à la troisième place de son groupe avant la rencontre, il s’est emparé de la seconde place qualificative de celui qu’on appelle le « groupe de la mort ». Il se retrouve donc à un point de Naples, le leader qui en comptabilise 9 et dispose de deux longueurs d’avance sur son adversaire du soir. Une très bonne nouvelle pour les Parisiens à qui il ne reste donc plus qu’un match à jouer dans la phase de poules.

Mais le rendez-vous ne sera pas à manquer le 11 décembre prochain puisqu’il effectuera un déplacement à Belgrade, face au club bien loin d’être redoutable, qui avait même été écrasé 6-1 à Paris. Les coéquipiers de Gianluigi Buffon ont donc réussi cette fin de semaine à se placer en ballottage très favorable. Une situation qui leur permet de poursuivre leur aventure dans ce qui reste la plus prestigieuse des compétitions européennes du moment.

Tuchel et sa tactique

On a pu se régaler d’une rencontre appuyée par une démonstration de force du PSG face à Liverpool. Une très belle victoire qui a pu être réalisée grâce à la solidité des joueurs. Parmi eux, on retrouvera par exemple l’efficacité de Thiago Silva ou encore les très belles sorties de balles incroyables de Marco Verratti, ou encore le génie de Neymar. Mais derrière cette victoire, se cache également un autre homme. L’homme de l’ombre qui a su imposer ce soir sa signature : le coach Thomas Tuchel.

Et ce n’est pas le président du club, Nasser Al-Khelaïfi, qui dira le contraire si on se réfère à l’éloge qu’il dressera au micro de RMC Sport au sujet de ce dernier et suite à la rencontre : « Pour moi, mon entraîneur c’est le meilleur entraîneur au monde, il l’a prouvé aujourd’hui, car ce qu’il a fait est vraiment magnifique. ». Le capitaine Thiago Silva, toujours au micro de RMC Sport, expliquera quant à lui : « Le coach est fantastique, il avait toujours l’envie de jouer vers l’avant. On a attaqué, on a défendu tous ensemble. Je suis très heureux. ». Et tout ça s’est finalement très bien fait ressentir sur le terrain, pour le plus grand plaisir de ceux qui avaient misé sur une victoire du PSG sur Bet777.

Tuchel décide alors de se passer de son meilleur milieu Adrien Rabiot. Il le cale en remplaçant au coup d’envoi et mise alors plutôt sur le défenseur Marquinhos pour le suppléer. Même si on constate ici que le technicien a pris un risque fort, il faut bien avouer que celui-ci s’est avéré finalement plutôt payant. On retrouve en effet sur le terrain une sorte de système hybride, basé sur une défense à trois en position offensive puis à quatre en position défensive. Une stratégie prenant toujours en compte la présence de Verratti en meneur de jeu reculé et qui a permis à son quatuor Neymar-Mbappé-Cavani-Di Maria de pouvoir s’exprimer librement et surtout pleinement.

Un PSG efficace et précis

Alors que le match semblait un peu fermé, c’est un défenseur parisien qui finira par débloquer la situation. En effet, alors qu’il avait déjà été auteur de l’ouverture du score à Naples (1-1), Juan Bernat, se montrera sous son plus beau jour, étant à l’affût d’un ballon qui sera alors mal repoussé dans la défense anglaise. Ce dernier réussira à enchaîner avec majesté un petit crochet du gauche et une frappe croisée du droit, histoire de tromper le gardien des « Reds » dès la 13e minute.

Et comme si cela ne suffisait pas, et comme un signe de la détermination parisienne à toute épreuve, même Neymar est venu donner l’exemple. Il enchaînera les duels musclés à la récupération depuis son côté gauche, histoire de soulever l’enthousiasme d’un Parc des Princes survolté qui avait exhorté ses joueurs de jouer « avec le cœur » sur l’une de ses banderoles dans les tribunes.

Si vous misez sur des sites de bookmakers ou que vous avez l’intention de le faire, tout en profitant des nombreux bonus offerts à l’inscription sur ces sites, nous vous conseillons vivement de le faire en surveillant les cotes de ce club français sur betFIRST…Un club qui semble vouloir montrer qu’il ne faut jamais vendre la peau du PSG avant de l’avoir tué. Vous savez ce qu’il vous reste à faire et n’oubliez pas que tous ces sites de paris sportifs sont présentés chaque jour sur notre portail web.

200% bonus jusuq'à 100€

Profitez de l'Offre !