Sexton élu meilleur joueur de Rugby de l’année

150€ Pari Gratuit

Profitez de l'Offre !

Nous commençons la semaine sur un petit point info dans le secteur du Rugby et avec une nouvelle qui fera très certainement plaisir au principal intéressé, mais aussi à tous ceux qui misent chaque jour sur lui ou sur son équipe sur des sites de paris sportifs en ligne : l’Irlandais Johnny Sexton. En effet, ce dernier vient d’être élu meilleur joueur de l’année. Une occasion pour nous de revenir sur cette nomination et de vous en dire un peu plus sur cet ouvreur irlandais de la Province du Leinster, vainqueur de la Coupe d’Europe, le 12 mai 2018 à Bilbao en Espagne.

Jonathan Sexton

C’est donc l’ouvreur irlandais Jonathan Sexton, qui a quand même mené le XV du Trèfle au Grand Chelem dans le Tournoi des six nations, qui a été élu meilleur joueur de l’année. Un titre qu’il a remporté hier, dimanche 25 novembre 2018, à Monaco lors des très prisés World Rugby Awards. Une occasion est donc délivrée ici au meneur de jeu du Leinster, qui est également champion d’Europe avec sa province, de succéder à son vis-à-vis et rival néo-zélandais Beauden Barrett qui était alors sacré en 2016 et 2017.

Beauden Barrett et Jonathan Sexton sont donc actuellement les deux meilleurs N.10 du monde. Ils devront se départager collectivement et individuellement en 2019 lors de la Coupe du monde au Japon. Une compétition pour laquelle l’Irlande fait désormais office d’outsider N.1 sur tous les sites de paris en ligne comme betFIRST, face aux doubles champions du monde en titre néo-zélandais.

Voici un challenge à la hauteur de l’ouvreur de 33 ans qui ne semble pas inquiet pour autant. Il faut dire que Johnny Sexton a quand même tout raflé en 2018, que ce soit en club comme en sélection. Il s’agit donc aujourd’hui d’une distinction personnelle qui ne surprend pas grand monde et qui était en fait plutôt attendue par tous les observateurs. Un titre qui vient surtout clôturer une année de rêve pour le joueur, mais aussi pour le rugby irlandais.

Un bon début d’année pour Jonathan Sexton

Sexton, qui peut se vanter être l’homme aux 84 sélections, a commencé l’année plutôt efficacement puisque ce sera au travers d’un drop de plus de 50 m, qui permettra alors à son équipe d’Irlande d’arracher la victoire face à nos voisins français (15-13). Une action qui se déroulera sous le regard médusé de l’assistance, alors qu’il s’étirait encore quelques secondes plus tôt…

On plongera alors encore une fois de plus dans le rêve, tout juste un mois plus tard, lorsque le XV du Trèfle décrochera le Grand Chelem. Un sacre qui sera d’autant plus marquant qu’il sera obtenu face à l’Angleterre, à Twickenham et surtout le jour de la Saint-Patrick.

Si vous misez en ligne, il est important de bien prendre en compte que l’Irlande n’a perdu en fait qu’un seul match cette année. C’était alors en Australie, lors d’une tournée de juin, dont elle est néanmoins sortie victorieuse face aux Wallabies. Il faut dire que l’on se trouve ici face à une équipe qui a aussi réalisé un sans-faute lors des tests d’automne. Elle se permettra même, en guise d’apothéose, de profiter d’une première victoire sur le sol irlandais face à la Nouvelle-Zélande (16-9).

Sexton et le Leinster

N’oublions pas également que, outre la Coupe d’Europe, Sexton et son club de Leinster ont raflé le Pro 14, qui reste en fait leur championnat domestique.

Mais ce titre acquis hier à Monaco a laissé l’ex-joueur du Racing 92 (2013-2015) plutôt dans l’émotion. Il ne parviendra même pas à prononcer son discours de remerciement en raison d’une extinction de voix et ce sera donc le talonneur Rory Best, capitaine de l’Irlande, qui le lira à sa place. Un Best qui a également recueilli le titre d’équipe de l’année pour sa sélection. Une équipe qui se verra également attribuée du titre d’entraîneur de l’année pour son sélectionneur Joe Schmidt, absent hier cependant dans la principauté.

Outre Beauden Barrett, Sexton a été préféré à l’ailier néo-zélandais Rieko Ioane et à deux Sud-Africains. Il a donc dû être départagé entre le demi de mêlée Faf de Klerk et le talonneur Malcolm Marx.

Et du côté des femmes ?

Il nous paraît également intéressant de relever que chez les femmes, c’est l’arrière française Jessy Trémoulière qui a été distinguée comme la joueuse de l’année. Il faut dire qu’elle a été auteur de l’essai de la dernière minute. Un essai surprise qui a permis aux Bleues de battre l’Angleterre (18-17) et de remporter un autre Grand Chelem dans le Tournoi en mars 2018. Enfin, il est intéressant de relever également que c’est Aphiwe Dyantyi, l’ailier sud-africain qui a débuté sa carrière internationale en juin avec les Springboks, qui a été élu révélation de l’année.

En ce qui concerne le titre de « l’essai de l’année », ce dernier est revenu quant à lui au deuxième ligne néo-zélandais Brodie Retallick. Il marque le souvenir ici de se très jolie feinte de passe qui se conclura alors par et une course en solitaire qui viendront terminer une splendide contre-attaque des All Blacks. Une action en cavalier seul contre l’Australie en août qui aura marqué certains esprits, comme ceux de tous ceux qui misent chaque jour sur les joueurs sur des sites comme Bet777.

Jusqu'à 100€ de Paris Gratuits

Profitez de l'Offre !